Historique

Jean-Baptiste Daviais, le fondateur

La "Fédération des Amicales d'anciens élèves et amis des écoles publiques de Nantes et banlieue" est fondée le 25 juin 1935. Cette première FAL qui remplace dès 1936 l'adjectif "publique" par "laïque", est marquée par la personnalité de son fondateur, Jean-Baptiste Daviais. "Pur républicain" très attaché à l'action sociale, il ne se rattache avant 1940 à aucun parti politique. "philanthrope" et à son attachement doté d'un anticléricalisme vigoureux sans dénier toute valeur privée aux idées évangéliques, on peut le situer aux confins du radicalisme et du socialisme.

Dans Nantes occupée il mène une double activité : au grand jour il crée un centre d'accueil aux réfugiés puis organise des souscriptions pour les familles des déportés et pour celles des 50 otages dont il n'hésite pas à fleurir les tombes ; on le voit aussi lancer une collecte pour le remplacement de la statue d'Ange Guépin abattue par les Allemands.

Clandestinement il se rattache au mouvement Libération. Membre du C.D.L., il devait exercer à la Libération la charge de maire de Nantes. Il sera arrêté avec ses camarades du Comité le 17 avril 1944, torturé puis déporté, il mourra à Dachau le 7 janvier 1945. Le souvenir de J.B. Daviais s'est imprimé dans le paysage nantais avec le monument inauguré en 1946 au square de la petite Hollande qui porte depuis lors son nom.

« Le village vacances »